ECOLO AU QUOTIDIEN 1
GREEN

10 petits gestes écolo dans ma cuisine

Les médias nous rabâchent à longueur de journée que notre belle planète a pris chère avec notre façon de consommer. C’est vrai, en France nous nous en rendons compte et si vous avez la chance de voyager, nous nous apercevons très vite que ça cloche. Pour ma part, même si cela reste un très bon souvenir, Santorin m’a interpellée sur ce point. J’ai l’intention de faire un article sur cette ile magnifique d’ailleurs.

A mon petit niveau, j’ai entrepris des choses chez moi et surtout dans ma cuisine pour alléger notre pollution. Même si j’ai encore beaucoup de progrès à faire, je me pose tous les jours des questions sur le fait de consommer mieux pour Madame notre TERRE.

  1. Je n’utilise plus de produit liquide vaisselle, même si j’étais déjà passée aux produits “Green”, il y avait encore cet emballage plastique qui me gênait. J’ai acheté un Savon de Marseille l’Huile d’Olive (c’est mon côté du Sud qui peut pas s’en empêcher 😉 ) de la marque La Corvette. Je trouve que ça lave mieux que du liquide vaisselle et ça se rince mieux aussi.
  2. Terminer les éponges jaunes avec une face qui fait le bonheur de Monsieur Hérisson dans la pub. Ce sont des catastrophes, pour les fabriquer beaucoup trop de pétrole est utilisé, donc non. J’ai opté pour des brosses en bois, une avec des fibres en noix de coco et je dois dire que ça nettoie, attention à votre vaisselle fragile. Une également avec des fibres plus douces. Des éponges micro fibres lavables à la machine à laver, une tawashi et un grattoir en cuivre pour récurer les casseroles.
  3. Les indispensables micro-fibres pour parfaire le nettoyage, c’est top, facile à laver, un tour dans la machine à laver et hop le tour est joué.
  4. En ce qui concerne les produits utilisés, j’utilise du vinaigre blanc pour presque tout. Je le mets dans un bocal avec des citrons, en ayant retirée la pulpe et une branche de romarin. Je l’utilise pour presque toutes les surfaces et ça nettoie très bien, ça désinfecte et c’est un anti-calcaire naturel.
  5. Je fais également mes pastilles pour le lave vaisselle. Cette recette fonctionne très bien mais opacifie les verres. Je finirai bien par trouver une recette efficace à 100%. A la place du sel régénérant, je mets du gros sel et à la place du liquide de rinçage du vinaigre blanc, et oui du vinaigre blanc partout…
  6. Le bicarbonate de soude me sert à dégraisser certainnes surfaces. Attention cela peut rayer.
  7. Le compost au fond du jardin pour toutes les épluchures de légumes et de fruits…. (Ne pas mettre les agrumes) et mes jolies petites plantes sont ravies pour le rempotage.
  8. Le tri des déchets : sac jaune, papier et verre.
  9. Acheter le moins possible de produits avec des suremballages, Messieurs les industriels vous avez des progrès à faire dans ce domaine !
  10. Pour avoir eu la chance d’être allée en Indonésie, l’huile de palme est une catastrophe écologique. Ils détruisent la jungle pour y planter des palmiers et pouvoir produire beaucoup de cette huile que l’on retrouve dans la majorité des produits industriels, bio ou pas d’ailleurs. En plus cette huile est très souvent hydrogénée, ce qui n’est pas bon pour notre santé mais en plus elle détruit tout un éco système en Indonésie. Les orangs-outants, les gibbons et autres espèces sont menacés par notre façon de consommer. Je dis encore NON aux produits qui en contiennent.

J’ai beaucoup de chance, je mets des choses en place à la maison et toute la petite famille adhère. Ils sont très conscients qu’il faut mettre en place des choses maintenant.

Le bilan :

  • C’est devenu une vraie routine dans ma cuisine et je ne referai pas machine arrière.
  • Je continue à me poser les bonnes questions pour notre environnement.
  • Bénéfice économique, ce n’est pas négligeable. Les prix des produits ménagers sont très onéreux.
  • Je ne perds plus mon temps dans les allées “hygiène de la maison” des super-marchés à succomber aux sirènes du marketing et aux odeurs apparentés à certains fruits ou fleurs
  • Le changement n’a pas été difficile puisque je trouve que ça lave mieux et l’odeur du savon de Marseille est agréable. Au prix de 6 euros les 500 gr je pense que rapport qualité prix on est pas mal.
  • Le vinaigre blanc est quant à lui beaucoup moins agréable mais en l’associant au citron et au romarin, c’est mieux. Je pense essayer orange cannelle cet hiver.
  • Plus de place dans les placards.

Je pense qu’en mettant ça en place, cela a fait naître d’autres interrogations sur ma façon de consommer aussi bien alimentaire que mode, soins et beauté. Par contre, j’ai du mal encore avec le maquillage à passer aux produits naturels.

Je suis loin d’être parfaite et je suis bien évidement attirée par toutes les nouveautés, la mode, le maquillage etc… mais en prendre conscience c’est peut être faire tourner le cercle du côté vertueux. A suivre…

Un prochaine article sera consacré à ma buanderie 100% naturel.

Et nous pouvons échanger sur Instagram à ce sujet pour connaître vos astuces écolo 😉

A bientôt

Sandrine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *